Sélectionner une page

Cette année, Terre & Humanisme se mobilise pour soutenir les vers de terre.

Alerte disparition

Les scientifiques sont formels : 80 % des vers de terre ont disparu de nos terres cultivées. Engrais et pesticides éliminent la matière organique des sols. Or c’est ce dont ils se nourrissent.

ET, C'EST GRAVE JARDINIER ?

Oh oui. Car la terre, c’est les vers. Ce sont eux qui décomposent la matière végétale pour la transformer en humus. Rien qu’avec leur digestion. Cerise sur le gâteau, leurs allées-et-venues structurent et aèrent le sol.

Comment les aider ?

Une seule solution : les pratiques respectueuses d’un sol vivant. Au jardin, on évite les intrants chimiques, on limite le labour, on apporte de la matière organique. Dans son caddie, on soutient les alternatives au conventionnel.

Soutenir l’agroécologie, c’est créer des conditions propices à la vie des vers.
Nous avons besoin de vous pour que nos sols restent vivants !

5 (super) bonnes raisons de soutenir le ver de terre

picto soleil

Le super-héros de l’agriculture

Et le moins cher ! Il ne demande aucune énergie autre que la sienne pour enrichir gratuitement le sol. Or aujourd’hui le ver de terre meurt de faim : il manque de matière organique dû à l’abandon de la fertilisation organique et subit l’agression du recours à la chimie qui décime les sols vivants.

picto soleil

Les pompiers du sol

Grâce aux galeries qu’ils creusent, les vers de terre permettent à la terre d’absorber l’eau des fortes pluies sans déclencher de crues.  « Dans la garrigue, l’eau s’infiltre sans aucune difficulté, mais pas dans les vignes ou les zones céréalières, traitées aux pesticides, où les vers ont disparu. Les inondations ne sont catastrophiques que là où l’on a détruit les vers de terre. » Marcel Bouché.

picto soleil

Humus = vers

Végétal ou animal ? L’humus est, entre autres, le fruit de la décomposition des végétaux. Avec les bactéries et les champignons, les vers de terre sont les principaux acteurs de cette digestion-création.
Ce sont eux qui créent l’humus en digérant la matière organique.

picto soleil

Le poumon de la terre, c’est les vers

Avec leurs déplacements, les vers de terre oxygènent les sols : ils brassent la terre, ils l’aèrent. L’eau et les nutriments circulent. Les racines des plantes s’y ancrent plus facilement : elles se développent mieux et sont plus résistantes.

picto soleil

Bienvenue dans une famille à l’en-vers !

On distingue les vers épigés qui vivent à la surface du sol, les endogés qui vivent dans des galeries horizontales dans le sol, et les anéciques qui vivent dans des galeries verticales (terriers) : ce sont leurs allers-et-retours entre la surface du sol et la terre profonde (jusqu’à 2 mètres) qui structurent et aèrent les sols.

un coup de pouce pour les super-héros de la terre

Dans votre jardin ou sur votre balcon

Favorisez les cultures sur sols vivants avec des pratiques qui s’inspirent de l’agroécologie ou de la permaculture.

Dans votre vie quotidienne

Faites le choix du bio, de la saison, du local, bref de tout ce qui va à l’encontre des grandes cultures chimiques qui massacrent nos super-fabricants de terre.

A plus grande échelle

Soutenez notre action pour sensibiliser le plus grand nombre aux principes de l’agroécologie. Nous aussi, nous avons besoin d’un coup de main pour lui prêter main forte !

un coup de pouce c'est ici

Vous voulez en savoir plus sur la formidable vie des vers…

 

Des vers de terre et des hommes, Marcel B. Bouché
Eloge du ver de terre, Christophe Gatineau
Vous reprendrez bien un ver… de terre! Petit guide de la vie souterraine, Vincent Albouy

Votre déduction fiscale

60€ = 20€

Si vous êtes imposable, 66% de votre don à Terre & Humanisme est déductible de vos impôts dans la limite de 20% de vos revenus imposable.

Nous sommes labellisés DON EN CONFIANCE.

Pin It on Pinterest